Recherche & Développement

Depuis 2012, CEDEN s’est engagé dans divers programmes de R&D et d’amélioration de la connaissance industrielle (financé par l’Europe, l’État, les Régions et le CIR[1]) ; ils ont permis d’appréhender (voire d’anticiper) les évolutions techniques, technologiques et sociétales, mais aussi, d’envisager un nouvel essor de nos moyens humains.

[1] Crédit Impôt Recherche.

Ceden et la recherche

CEDEN a piloté ou activement participé aux programmes E’CAUX-TECH (méthanisation et combustibles solides de récupération), RECORD 2016 (gestion des cendres), INNOBIOMA (plantations de taillis), ECIRBEN 2015-2018 et IMPactes 2020-2022 (amélioration de connaissance des bois en fin de vie), BIOREG 2017-2020 (programme européen coordonné par CEDEN sur l’amélioration de la gestion des bois en fin de vie).

A titre d’exemple, CEDEN développe actuellement un logiciel de simulation du comportement des réseaux de chaleur, lequel, au stade de l’étude, présente une efficacité comparable au logiciel du marché (Bentley, Termis). Enfin, les missions de Recherche & Développement nous amènent à préconiser des solutions techniques optimisées aux conséquences économiques positives. CEDEN participe également activement à des travaux relatifs à des technologies innovantes (combustion, traitement des fumées, condensation) ou l’amélioration de la gestion des cendres.

De plus, CEDEN établit et met à jour des bases de données techniques, économiques et financières constituées à l’occasion de missions de Recherche & Développement, résultant de notre retour d’expérience ou d’études réalisées par les organismes interprofessionnels ou de recherche (CEREMA, CSTB, IGN, FCBA…), parfois avec le soutien de l’ADEME…

Programmes de Recherche et Développement

INNOBIOMA

Plantation de bandes lignocellulosiques/reconquête de la qualité de l’eau

Objet de la mission :

En Seine-Maritime, les sols, par leur nature et une pratique de l’agriculture intensive, sont soumis à une forte érosion. Cette situation contribue simultanément à une perte de fertilité pour l’agriculteur et à une détérioration de la qualité des eaux de surface souterraine. Pour lutter contre ces phénomènes, les collectivités locales et la profession mettent en œuvre des aménagements coûteux, peu durables et immobilisant des surfaces improductives.

Dans le cadre d’un programme de R&D suggéré par CEDEN, la Chambre d’agriculture de Seine-Maritime, l’AREAS et CEDEN se sont engagés dans un programme de replantation de 35 ha de bandes lignocellulosiques (300 m x 4,5 m), en poursuivant également une vocation économique avec une production de bois pour l’énergie ou de Miscanthus pour le paillage ou l’alimentation animale.

Programme financé par l’agence de l’eau Seine Normandie.

Année : 2015 – 2018

EcoMobilier – VALDELIA

Déchets de bois de mobilier

Objet de la mission :

EcoMobilier et VALDELIA sont deux Eco-organismes en charge de la collecte et de la valorisation des déchets de bois issu du mobilier des particuliers et des professionnels. Les flux collectés ne cessent d’augmenter. La valorisation matière est relativement limitée et la valorisation énergétique constitue une solution que les Eco-organismes doivent mettre en œuvre dans les meilleures conditions techniques et environnementales.

Date : 2018 – 2019

ECIRBEN

Économie CIRculaire du Bois ÉNergie – Déchets de bois

Objet de la mission : Le programme ECIRBEN (économie circulaire du bois énergie) a pour vocation de déterminer les conditions d’une valorisation des déchets de bois sur l’axe Seine (Île-de-France et Normandie). Financé par plusieurs industriels normands, l’ADEME et la Région, ce programme a pour vocation de déterminer les modalités de collecte des déchets de bois, leur transformation et les conditions de valorisation en chaufferie. Ce programme est collectivement porté par Biomasse Normandie et CEDEN.

Date : 2016-2018

VALDELIA

Déchets de mobilier des professionnels (CSR)

Objet de la mission :

VALDELIA est un Eco-organisme en charge de la collecte et de la valorisation des déchets du mobilier des professionnels. Les flux collectés ne cessent d’augmenter. Le recyclage matière de ces produits est limitée et l’énergie constitue une filière de valorisation, qui nécessitent cependant de caractériser finement les produits. Si la qualité des déchets de bois est de mieux en mieux appréhender, les mousses et les matières organiques synthétiques (plastique) contiennent des substances précurseurs de dioxines de furanes en combustion. Il s’agit entre autres des retardateurs de flamme contenue dans les sièges de bureau, les matelas, les canapés… Dans le prolongement d’une première campagne de caractérisation réalisée par le COBRA (Laboratoire de la combustion de l’Université de Normandie), l’Eco-organisme

Année : 2019

E’caux TECH

Production de CSR à partir d’ordures ménagères et Optimisation de la production

Objet de la mission :

L’Association E’Caux TECH a été constituée pour optimiser les conditions de fonctionnement, organiser le retour d’expérience et favoriser la formation sur les installations de méthanisation, et en particulier celles transformant les déchets des ménages. À ce titre, l’association a souhaité dresser un bilan des performances de l’installation de méthanisation d’ordures ménagères du SMITVAD à un triple niveau : bilan de la qualité des intrants, bilan de performance de l’installation de tri/extraction de la fraction organique des ordures ménagères (biodéchets), bilan de la performance de l’installation de méthanisation (production énergétique, dégradation des matières), bilan de la filière d’écoulement des composts/digestats en agriculture.

Programme co-financé par l’ADEME et l’association E’Caux TECH

Date : 2017 – 2018

ENGIE Biogaz

Production de gaz de synthèse

Objet de la mission :

GrDF envisage progressivement un verdissement du réseau de gaz naturel. Dans ce cadre, les fournisseurs envisagent la production de biométhane, mais également de gaz de synthèse fabriquée à partir de combustibles solides via un processus de pyro-gazéification. La société envisage de monter un pilote sur le territoire du Havre dans le cadre du programme TIGIA (territoire d’innovation et grands investissements d’avenir) lancé par la Caisse des dépôts et consignations.

Date : 2019

ADEME Cendres

Caractérisation des cendres sous-foyer et multicycloniques des chaufferies biomasse

Objet de la mission :

Objet la mission : Les cendres des chaufferies biomasse sont pour partie vocation à être valorisé en agriculture. Ces cendres sont produites à différents étages de l’installation : cendres sous foyer, cendres multicycloniques et cendres volantes. Dans l’arrêté du 03/08/2018 (portant sur les installations ICPE 2910), le ministère de la transition écologique et solidaire (DGEC et DGPR) remet en cause les pratiques actuelles. Pour appréhender la qualité des cendres, l’ADEME a lancé une mission de caractérisation physicochimique de ces produits dans la perspective de valider le principe d’une collecte en mélange des cendres sous foyer et des cendres multicycloniques destinés à une valorisation agronomique.

Année : 2018-2019

RECORD Cendres

Valorisation des cendres issues de la combustion de biomasse. Revue des gisements et des procédés

Objet de la mission :

RECORD souhaite établir un état de l’art de la gestion des cendres de biomasse en France et en Europe. La mission comprend un état des lieux réglementaire et des flux, des caractéristiques des différentes cendres et des modes de valorisation et post-traitements pratiqués et en développement.

Date : 2014 – 2016

FERTICENDRES

Fabrication d’un produit à partir de cendres de chaufferies biomasse

Objet de la mission :

Les cendres de chaufferies bois sont assimilées à des déchets. Or, leur valeur neutralisante les fertilisants qui leur confèrent un intérêt agronomique reconnu par la profession agricole. L’essentiel respecte les seuils du retour au sol imposé par la réglementation (arrêtés du 03/08/2018), et le plus souvent, les cendres présentent des caractéristiques physico-chimiques très supérieures aux exigences minimales requises. Avec le concours de professionnels en charge de la récupération et de la valorisation des cendres de chaufferies biomasse, CEDEN et Biomasse Normandie, avec le concours de RITTMO (CRITT spécialisée dans le retour au sol de la matière organique à Mulhouse), ont élaboré un programme visant à sortir du statut de déchets cette ressource fertilisante pour l’agriculture et la forêt. Cette démarche doit aboutir à l’autorisation d’une mise sur le marché d’une nouvelle matière fertilisante agréée par l’ANSES et le ministère de l’agriculture, de l’alimentation de la forêt.

Date : 2018-2020