Actualités

Offre d’emploi   « Ingénieur de projet F/H »

Points d’accroche

  • Intitulé de l’offre : Chargé de mission F/H
  • Localisation : Bois-Guillaume (76)
  • Rémunération : 35 – 50 K€
  • Déplacements : régionaux
  • Nature du contrat : CDI temps plein – Statut Cadre
Ceden

Poste

Chargé de mission Génie thermique – Energies renouvelables F/H

Autonome, mais en étroite collaboration avec le responsable du pôle Stratégie et Réseaux de chaleur ou la direction, vous aurez la charge de travaux et missions conduits au sein d’une équipe de 9 personnes actuellement, principalement pour des collectivités et des industriels dans le Nord et l’Ouest de la France :

–        Maitrise d’œuvre : Étude de conception, Elaboration de cahiers de charges et Suivi de travaux jusqu’à la réception des ouvrages.

–        Etudes Techniques : Étude relative à la création de réseau de chaleur en milieu urbain ou rural, Dimensionnement des équipements de production et distribution de chaleur, Étude technico- économique, Suivi des performances des installations.

–        Mission de Recherche & Développement des facteurs d’optimisation des réseaux de chaleur : Instrumentation et suivi d’installations, Études et mise en œuvre de solutions technologiques innovantes, Assistance à l’optimisation des réseaux (sous-stations, régulation, pompes de distribution, générateurs d’énergie, récupération de chaleur fatale).

D’autres missions pourront vous être confiées en fonction de vos compétences et de vos souhaits de développement :

–        Etudes d’opportunité énergétique : Élaboration de schémas directeurs pour la création ou l’extension de réseaux de chaleurs biomasse, Estimation du potentiel EnR&R, Conduite d’études de faisabilité…

–        Missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage : Élaboration de DCE, Assistance à la mise en place des contrats d’exploitation (DSP réseaux de chaleur, P1, P2, P3), Suivi des contrats d’exploitation de chauffage et contrôle des factures…

Vous participerez également aux démarches commerciales (élaboration des propositions d’études, auditions, …).

Déplacements régionaux à prévoir en fonction des missions (1 à 2 jours au maximum par semaine).

Profil

De formation Ingénieur ou équivalent idéalement, ou bac +2 minimum avec expérience, avec de bonnes bases en génie thermique ou énergétique.

Expérience souhaitée d’au moins 2 ans acquise dans le domaine énergétique au sein d’un bureau d’ingénierie, un bureau d’études ou chez un exploitant de chauffage.

Expérience dans la conduite de missions de maîtrise d’œuvre.

Réel intérêt pour les énergies renouvelables, en particulier la chaleur biomasse sans que ces points soient bloquants.

 

Aptitudes et compétences souhaitées :

  • Connaissances des équipements, des réseaux, de leur dimensionnement : chaudières, PAC, réseaux, régulation/automatisme…
  • Connaissance du code de la commande publique, de la loi MOP…
  • Connaissance informatique bureautique : Pack Office (Excel, Powerpoint, Word)
  • Bonnes capacités rédactionnelles et de synthèse, sens du contact et de l’organisation,
  • Connaissances appréciées : AutoCAD 2D, logiciel de cartographie (QGIS, …), programmation VBA, Python, Matlab, Scilab …

Entreprise

CEDEN est un bureau d’études indépendant de conseil et d’ingénierie en charge du développement de la chaleur renouvelable (principalement). Le cabinet est organisé en 2 pôles de spécialisation :

  • Pôle Stratégie énergétique et Réseaux de chaleur urbains : EnR&R (biomasse, chaleur de récupération, géothermie, aquathermie, solaire…), maîtrise de l’énergie, réseaux de chaleur…
  • Pôle Énergie, Environnement et Déchets. : Méthanisation, combustibles solides de récupération, déchets de bois, valorisation des cendres et/ou digestats/composts, structuration de filières d’approvisionnement…

 

Le siège de CEDEN se situe à Bois-Guillaume, au nord de Rouen, ce qui oriente naturellement l’activité de CEDEN au-delà de la Normandie (de Brest à Paris et de Lille à Bordeaux).

En pleine croissance, CEDEN a ouvert en septembre 2019 une agence à St Brieuc en Bretagne, en raison d’une perspective de développement vers l’Ouest et le Centre, ce qui offre de véritables opportunités de carrière.

En rejoignant CEDEN, vous intégrerez une entreprise à taille humaine où vous pourrez développer vos compétences sur tous les domaines du génie thermique, des énergies renouvelables et de récupération, et si vous le souhaitez, sur des domaines transversaux (approche financière, équilibre économique des projets, montage juridique d’une régie, pédagogie des projets…). Vous exercerez vos missions dans un cadre chaleureux et serez accompagné dans votre développement par une équipe soudée et bienveillante.

 

Dans nos deux régions de Normandie et de Bretagne, vous pourrez réaliser un projet de vie pour vous et votre famille. Nous pourrons par ailleurs vous aider ou vous accompagner dans votre installation.

Processus de recrutement

1ère étape : Réception des candidatures et première sélection sur CV

2ème étape : Un entretien téléphonique avec les personnes dont la candidature a été retenue.

3ème étape : Un entretien physique dans nos locaux.

Conseil au candidat

Le candidat est invité et à déposer son CV et a présenté une lettre motivant sa candidature.

Le courrier motivation de comprendre rappel du parcours (étude et expérience professionnelle), l’intérêt porté pour le poste et la structure, les atouts du candidat et l’adéquation avec le profil recherché, ainsi que la date de disponibilité du candidat.

Personne en charge du recrutement

Monsieur Dominique PLUMAIL – Directeur

Réception des candidatures

plumail@ceden.fr 

&

secretariat@ceden.fr

Offre de stage n°1   « Développement des EnR&R thermiques par le raccordement à un réseau de chaleur urbain »

Points d’accroche

  • Contact: Dominique PLUMAIL (plumail@ceden.fr, 06 76 95 73 38) ou secretariat@ceden.fr
  • Compétences à développer : Thermique/thermodynamique, modélisation du fonctionnement d’un réseau de chaleur, modélisation économique relative au raccordement au réseau de chaleur, animation et enquête de terrain, assistance au montage d’une régie de distribution d’énergie calorifique.
  • Localisation: Bois-Guillaume (76).
  • Perspectives : Le stage a vocation à déboucher sur une embauche à CEDEN afin de mener le projet jusqu’à son terme.
  • Déplacements: Interrégionaux (déplacements à Mayenne et à Fourmies).
  • Nature du contrat: Stage de 6 mois minimums, puis CDI temps plein – Statut Cadre (sous réserve d’accord entre le stagiaire et CEDEN).
  • Date de démarrage souhaité : Entre janvier et mars 2023.
Ceden

Corps de l’offre

CEDEN, en association avec plusieurs de ses clients (Mayenne [53], Fourmies [59] …) et plusieurs partenaires, a pour objectif d’examiner les conditions technico-économique et juridico-financière d’un déploiement de service public de la chaleur à des immeubles d’habitat chauffés individuellement, d’une part, et à des bâtiments tertiaires ou industriels chauffés à l’aide d’appareils indépendants fonctionnant au gaz ou à l’électricité, d’autre part.

Le projet a pour but de conduire des missions très concrètes et détaillées relatives à la conversion du mode de chauffage. Les études présentent un caractère technique, économique et financier. La conversion du mode de chauffage est une étape préliminaire au raccordement d’un réseau de chaleur EnR&R urbain. La modélisation du fonctionnement du réseau à créer, dont le dimensionnement est d’ores et déjà arrêté, a pour but de faciliter l’analyse des conséquences d’un nouveau raccordement au regard de l’évolution de divers indicateurs techniques (vitesse du fluide caloporteur, pertes de charges, pertes thermiques, consommation d’énergie électrique…). À cet effet, un travail d’enquête et des relevés sur le terrain seront nécessaires. Un premier outil logiciel à vocation technique doit être élaboré. La seconde approche est d’ordre économique et financière. Elle vise à définir l’opportunité du raccordement au regard des solutions EnR&R alternatives ; sur les territoires concernés, une hiérarchisation des solutions serait proposée et une extrapolation à l’échelle communale permettrait à la ville de définir sa stratégie énergétique pour atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050.

À ce titre, CEDEN souhaite intégrer à son équipe un(e) ingénieur(e) disposant de compétences en thermique et en thermodynamique dit fluide, dans la perspective d’un stage de 6 mois suivi d’une embauche.

 

Les principales missions du stage seront les suivantes :

  • Procéder, en lien avec le coordinateur du projet, à des relevés de terrain afin de définir précisément les conditions d’implantation du réseau de chaleur et les modifications à apporter au(x) système(s) énergétique(s) du patrimoine à desservir (habitat individuel, habitat collectif, commerce, industrie…).
  • Élaborer, ou contribuer à l’élaboration en fonction du niveau d’autonomie du stagiaire, en relation avec notre spécialiste en programmation, à la construction d’un logiciel métier visant à définir les conséquences de nouveau raccordement sur le fonctionnement du réseau de chaleur. Ce logiciel devra être adaptable à différents réseaux de chaleur, dont les études préalables et le dimensionnement ont été réalisés antérieurement par CEDEN dans le cadre d’études de faisabilité approfondies.
  • Construire le coût de revient de solutions EnR&R alternatives au réseau de chaleur : approche en coût global (coûts d’investissement/ d’exploitation) pour plusieurs sources énergétiques concernées (chaudière bois bûches et de bois, PAC air/air ou air/eau, poêles à bois, solaire thermique…).
  • Élaborer un modèle économique et financier relatif au développement du réseau de chaleur en direction des maisons individuelles.
  • Définir une stratégie énergétique de la collectivité dans la perspective d’atteindre une neutralité carbone pour les usages thermiques dédiés au chauffage et à la production de l’eau chaude sanitaire dans la perspective d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. Le résultat des travaux devra être illustré à partir d’une cartographie adaptée.
  • Accompagner la création d’une régie de distribution d’énergie calorifique.

Suivant les aptitudes du stagiaire, le champ d’action pourra être élargi au-delà de ces domaines, notamment en vue de l’optimisation de la modélisation physique des réseaux et l’étude des données de fonctionnement des réseaux de chaleur existants (Data Mining).

 

Perspectives post-stage :

L’objectif, au terme du stage, est d’intégrer le stagiaire par une embauche en CDI. Le salarié pourra évoluer sur des missions de planification énergétique, d’élaboration de schémas directeurs, de conduite d’études de faisabilité, de missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage, voire de maîtrise d’œuvre en fonction de ses aptitudes et souhaits, et enfin, les missions de suivi/expertise d’ouvrage de production et de distribution d’énergie calorifique.

 

Aptitudes et compétences souhaitées :

  • Compétences en thermique et en thermodynamique.
  • Intérêt pour le travail de terrain.
  • Appétence pour l’élaboration de programmes en langage Python.
  • Sens du travail en équipe, capacité à discuter avec des utilisateurs.

Le Cabinet CEDEN

CEDEN est un bureau d’études indépendant de conseil et d’ingénierie qui assiste les collectivités locales dans l’atteinte des objectifs de la transition énergétique, via deux domaines :

  • Pôle Énergie et Stratégie : ce pôle est centré sur la valorisation de chaleur renouvelable, notamment via la création de réseaux de chaleu
  • Pôle Environnement, déchets et Énergie : ce pôle traite les projets de méthanisation, mais aussi une meilleure valorisation (matière ou énergie) des déchets.

En pleine croissance, CEDEN a ouvert en septembre 2020 une agence à St Brieuc en Bretagne. En rejoignant CEDEN, vous intégrerez une entreprise à taille humaine où vous pourrez développer vos compétences dans le domaine de la transition énergétique et être au plus près de la concrétisation de projets. La taille de l’équipe permet, si vous le souhaitez, d’élargir votre champ de compétences sur des domaines transversaux (suivi de fonctionnement d’installations EnR&R, équilibre économique des projets, montages juridiques, etc.…). Vous exercerez vos missions dans un cadre chaleureux et serez accompagné dans votre développement par une équipe soudée et bienveillante.

Offre de stage n°2   « Mission de planification énergétique et études de faisabilité Réseau de chaleur EnR&R »

Points d’accroche

  • Contact: Dominique PLUMAIL (plumail@ceden.fr, 02 35 12 44 77) ou secretariat@ceden.fr
  • Compétences à développer : Thermique/thermodynamique, Utilisation d’outils logiciels métier, Enquêtes de terrain et Collecte de données, Étude technique et Étude économique et financière.
  • Localisation: Bois-Guillaume (76).
  • Perspectives : Le stage a vocation à déboucher sur une embauche à CEDEN afin de mener le projet jusqu’à son terme.
  • Déplacements: Interrégionaux.
  • Nature du contrat: Stage de 6 mois minimums, puis CDI temps plein – Statut Cadre (sous réserve d’accord entre le stagiaire et CEDEN).
  • Date de démarrage souhaité : Entre janvier et mars 2023.
Ceden

Corps de l’offre

Le développement des énergies renouvelables et de récupération (EnR&R) passe par le déploiement de réseaux de chaleur, soit à créer (villes de 5 000 à 50 000 habitants), soit à densifier ou à étendre (villes de 30 000 habitants et plus).

Les missions consistent en la réalisation d’études de faisabilité complexes qui comportent un caractère technique, économique et financier. Elles nécessitent au préalable d’appréhender le territoire sous un angle énergétique : le profil énergétique du territoire (quantités et nature des besoins par type d’énergie) est d’abord dressé au travers d’une analyse des documents d’urbanisme afin d’en extraire les aspects traitant de l’énergie, le déploiement des EnR&R nécessitant souvent une évolution de ceux-ci. D’un côté, l’identification des ressources EnR&R mobilisables sur le territoire est ensuite conduite dans le but d’établir une hiérarchisation basée sur une triple clé d’entrée : la quantité, la qualité, le prix. De l’autre, la définition du périmètre permet de recenser les acteurs susceptibles d’être raccordés. Une collecte d’information est entreprise auprès de ces derniers, support de l’élaboration d’une base de données et d’un SIG énergie.

La scénarisation résulte de ces deux premières approches et propose une palette de solutions envisageables plus ou moins ambitieuses. Elle constitue le premier support d’aide à la décision ayant pour vocation d’orienter la stratégie énergétique territoriale de la collectivité (définition du niveau de l’ambition). Une étude technique (dimensionnement des ouvrages, choix des technologies, tracé des réseaux, identification des points de vigilance…) est conduite, cette approche nécessitant l’implication des services de la collectivité (service urbanisme, service aménagement, service voirie…). La définition du contour technique et technologique du projet permet ensuite d’évaluer le montant des investissements, puis de proposer le montage financier de l’opération (aide publique et CEE mobilisables…), de déterminer ensuite les charges d’exploitation (et un compte d’exploitation prévisionnel), et enfin, le tarif de la chaleur. Ce dernier sera comparé au coût de référence (coût de l’énergie actuelle pour les 20 ans à venir).

 

Les principales missions du stage seront les suivantes :

  • Participer à l’établissement du profil énergétique du territoire.
  • Procéder, en lien avec le directeur de mission, à des relevés de terrain auprès des acteurs concernés et à la collecte des données techniques, énergétiques et financières (consommations, type d’usage, description des équipements existants, identification des modifications apportées, coût d’achat de l’énergie, type de contrat d’achat ou d’exploitation de chauffage).
  • Participer activement à l’identification et aux conditions de mobilisation des ressources EnR&R sur le territoire (chaleur de récupération, biomasse, géothermie, eaux usées, solaire thermique…).
  • Élaborer la Base de Données Energie et une première cartographie des besoins (SIG).
  • Collecter des informations auprès des services de la ville (service voirie, service aménagement…) dans la perspective d’identifier les contraintes du sous-sol et de définir le tracé du réseau.
  • Conduire, avec le soutien étroit du directeur de mission, l’étude technique étape par étape (identification du tracé et dimensionnement du réseau, calcul des pertes de distribution, construction d’une monotone des appels de puissance, dimensionnement des équipements de production EnR&R et des équipements d’appoint/secours…).
  • Contribuer à l’étude économique et financière (montant d’investissement, recherche de subventions, de CEE, analyse des frais de fonctionnement, construction du compte d’exploitation prévisionnel, définition des tarifs prévisionnels de la chaleur, analyse de sensibilité).
  • Assister aux réunions de pilotage de la mission.

Suivant les aptitudes du stagiaire, le champ d’action pourra être élargi au-delà de ces domaines, notamment en vue de l’actualisation de base de données sur les consommations d’énergie, de notes techniques et/ou économiques sur la production, la distribution et la livraison de la chaleur, de notes sur l’optimisation de la futilité des systèmes de production/distribution d’énergie…

 

Perspectives post-stage :

L’objectif, au terme du stage, est d’intégrer le stagiaire par une embauche en CDI. Le salarié sera chargé de réaliser des missions de planification énergétique, d’élaboration de schémas directeurs, des études de faisabilité, des missions d’assistance à maîtrise d’ouvrage, des missions de maîtrise d’œuvre en fonction de ses aptitudes et souhaits, et enfin, des missions de suivi/expertise d’ouvrages de production et de distribution d’énergie calorifique.

 

Aptitudes et compétences souhaitées :

  • Compétences en thermique et en thermodynamique.
  • Intérêt pour le travail de terrain.
  • Intérêt pour les EnR&R.
  • Appétence pour l’élaboration de programmes en langage Python.
  • Sens du travail en équipe, capacité à discuter avec des utilisateurs.

Le Cabinet CEDEN

CEDEN est un bureau d’études indépendant de conseil et d’ingénierie qui assiste les collectivités locales dans l’atteinte des objectifs de la transition énergétique, via deux domaines :

  • Pôle Énergie et Stratégie : ce pôle est centré sur la valorisation de chaleur renouvelable, notamment via la création de réseaux de chaleu
  • Pôle Environnement, déchets et Énergie : ce pôle traite les projets de méthanisation, mais aussi une meilleure valorisation (matière ou énergie) des déchets.

En pleine croissance, CEDEN a ouvert en septembre 2020 une agence à St Brieuc en Bretagne. En rejoignant CEDEN, vous intégrerez une entreprise à taille humaine où vous pourrez développer vos compétences dans le domaine de la transition énergétique et être au plus près de la concrétisation de projets. La taille de l’équipe permet, si vous le souhaitez, d’élargir votre champ de compétences sur des domaines transversaux (suivi de fonctionnement d’installations EnR&R, équilibre économique des projets, montages juridiques, etc.…). Vous exercerez vos missions dans un cadre chaleureux et serez accompagné dans votre développement par une équipe soudée et bienveillante.

17 & 24 mars 2022 – Saint-Lô (50) & Corbie (80) – Deux Journées Techniques « Décarboner les territoires avec des réseaux de chaleur au bois »

Décarboner les territoires avec des réseaux de chaleur au bois pour les bourgs et petites villes !

Programme ImpACTES – essai de combustion à grande échelle – Petite Bouverie

Lien vers communiqué de presse

Dans le cadre du programme Impactes dédiés aux déchets de bois sur l’axe vallée de Seine, des essais de combustion de déchets de bois à l’échelle industrielle ont été conduits sur le site de la chaufferie biomasse de la Petite Bouverie (Rouen), en partenariat étroit avec l’exploitant Dalkia, le CERTAM , le COBRA, le CORIA et Bureau Veritas, et avec la participation du laboratoire EUROFINS. Ces essais, réalisés en octobre 2021, à l’initiative d’Impactes, ont pour but d’évaluer précisément l’impact environnemental de la combustion de déchets de bois en condition industrielle et contrôlée, et en substitution de plaquettes forestières et autres biomasses naturelles. La chaufferie de la Petite Bouverie a été retenue au regard des innovations et ruptures technologiques qu’elle présente : combustion étagée DALL et condenseur de forte puissance. Les contrôles ont porté sur les rejets atmosphériques (oxydes d’azote, dioxines, métaux, particules fines, molécules organiques non ciblées, etc.) et les cendres. Les résultats ont montré la faisabilité de remplacer 100 % du charbon actuel (fossile) par des déchets de bois (renouvelable) sous réserve de quelques adaptations techniques.

Mise à jour – Novembre 2021

Programme ImpACTES – essai de combustion à l’échelle domestique

Lien vers communiqué de presse

Dans le cadre du programme Impactes dédiés aux déchets de bois sur l’axe vallée de Seine, des essais de combustion de déchets de bois à l’échelle domestique ont été conduits sur le site de l’INSA de Rouen, en partenariat avec les laboratoires CORIA et COBRA, et avec la participation de EUROFINS et Bureau Veritas. Ces essais, réalisés pendant l’été 2021, ont pour but d’évaluer précisément l’impact environnemental de la combustion de déchets de bois par les particuliers dans leurs foyers domestiques (cheminée, poêles, inserts…). Les contrôles portent sur les rejets atmosphériques de particules fines (taille et nombre), de dioxines, de métaux, de molécules organiques non ciblées. Les résultats doivent être comparés aux émissions produites de ce même déchets de bois dans des conditions industrielles contrôlées.

Mise à jour – Septembre 2021

Programme ImpACTES – essai de combustion à grande échelle – Massy

Dans le cadre du programme Impactes dédiés aux déchets de bois sur l’axe vallée de Seine (mettre un lien vers le communiqué de presse ), des essais de combustion de déchets de bois à l’échelle industrielle ont été conduits sur le site ENORIS de co-combustion bois-charbon à Massy-Palaiseau, en partenariat étroit avec Engie, et avec la participation de EUROFINS et SOCOTEC. Ces essais, réalisés en mars 2021, à l’initiative de Engie et de l’autorité concédante, avec l’appui de Impactes, ont pour but d’évaluer précisément l’impact environnemental de la combustion de déchets de bois en condition industrielle et contrôlée, et en substitution du charbon. Les contrôles ont porté sur les rejets atmosphériques (oxydes d’azote, dioxines, métaux, etc.) et les cendres. Les résultats ont montré la faisabilité de remplacer 100 % du charbon actuel (fossile) par des déchets de bois (renouvelable) sous réserve de quelques adaptations techniques.

Mise à jour – Mars 2021

Publication de l’étude ADEME CENDRES

https://librairie.ademe.fr/energies-renouvelables-reseaux-et-stockage/4769-campagne-d-analyses-des-cendres-de-chaufferies-biomasse.html

Citation du rapport : D.Plumail, S.Bourgeois, B. Guibert, G.Desanglois, CEDEN, Biomasse Conseil, FIBOIS (2019) Campagne d’analyses des cendres de chaufferies biomasse – 2018-2019. Editeur : ADEME ; 247 pages.

Mise à jour – Juillet 2021